La flexographie est une technique qui a ses avantages, mais aussi ses limites.

Ce que je préfère, c'est que c'est la même chose, que l'on fasse 1 ou 20 impressions : il n'y a pas de quantité minimum pour rentabiliser (contrairement à la sérigraphie).

Pas contre, en flex de découpe, le souci est au niveau de la complexité, de la finesse du dessin et du nombre de couleurs (je limite à 3). Toutes les couleurs sont forcément en aplats (donc pas d'effets de dégradé).

Comment dessiner pour la flexographie ?

Le plus simple est de prendre un marqueur et de repasser sur le dessin.

En-dessous de 1mm, ce sera risqué de découper - et terriblement ch*ant à écheniller (c'est la partie où l'on épile à la pince les morceaux de vinyle qui ne font pas partie du motif).

Si vous dessinez en couleur, ne faites que des aplats : le dégradé n'est pas possible en découpe.

La largeur maximale de découpe est de 30cm pour la machine que j'utilise (Silhouette Cameo). Pour vous donner une idée des dimensions optimales pour l'impression sur T-shirt, reportez-vous à la Fiche dédiée.

Envoyez-moi une photo haute résolution du dessin bien éclairé (blanc sans ombres) et prise bien au-dessus.
Une fois le motif numérisé, il sera facile de changer la taille.

Comment préparer un fichier numérique pour la flexographie ?

Mon logiciel prend en charge les fichiers .SVG, mais le plus simple est un .JPG ou .PNG haute résolution en noir et blanc (ou maximum 3 couleurs + fond).
Je ferai la numérisation directement.

Pour découvrir les possibilités, regardez sur Facebook les prochains ateliers :